b. la parole génératrice de dénouement

Lorsqu’un personnage apporte une information qui change la donne de sa situation et modifie sensiblement l’action en la conduisant à son terme, il peut y avoir une action dénouante qui n’est pas forcément annoncée comme telle. L’effet visé par le personnage peut n’être que l’information ; l’effet produit sur l’action peut être le dénouement. Il s’agit d’une parole relayée par un médiateur qui n’est pas forcément un personnage de premier plan. Il faudra alors, dans les répliques suivantes, confirmer l’effet dénouant de cette parole informative.

Cette configuration autorise des jeux très subtils avec le lecteur-spectateur : l’information qui constitue le dénouement peut être déjà connue du lecteur-spectateur. Le dénouement n’est alors pas constitué par l’événement lui-même, mais par sa mise en mots et son adresse au bon interlocuteur, qui confirmera le dénouement en en ressentant l’impact. C’est ce qui se passe lorsqu’un dénouement est contenu dans une révélation et que cette révélation n’en est déjà plus une pour le lecteur-spectateur (ainsi dans Œdipe roi de Sophocle).