II. Analyses des disparités territoriales infra-communales sur l’aire urbaine de Lyon

Nous présentons les analyses des disparités socio-économiques de la population au niveau infra-communal relatives à l’aire urbaine de Lyon, pour laquelle nous allons mettre en oeuvre, par la suite, une méthode de mesure des (in)égalités de chances d’accès aux activités, biens et services de la ville.

L’aire urbaine de Lyon, définie par son périmètre de 1999 (Figure 4) comprend 1,65 millions d’habitants d’après le Recensement Général de la Population de 1999. La ville centre, composée de Lyon et de Villeurbanne, regroupe, à elle seule, 569 000 habitants (35% de l’aire urbaine). L’aire urbaine de Lyon est analysée sur la base d’un découpage géographique du territoire en IRIS. Toutes les communes n’étant pas systématiquement irisées 99 [I.N.S.E.E., 2000], nous avons reconstitué le territoire d’étude en considérant les IRIS-2000 et, sinon, les communes non découpées en IRIS-2000 au sens stricto census de l’I.N.S.E.E.. Par la suite, nous les nommons indifféremment « IRIS » ou « quartiers ». L’aire urbaine de Lyon est alors constituée de 777 IRIS.

Figure 4 : Aire urbaine de Lyon (périmètre de 1999)

Sources : D. Caubel, d’après SIG Géoconcept©

Notes
99.

Une commune est découpée en IRIS si elle contient au moins 10 000 habitants.