2. Un « mille-feuilles » territorial polarisé par l’axe rhodanien

a) Le « mille-feuilles » territorial de la Moyenne Vallée du Rhône

Le bassin de production de la Moyenne Vallée du Rhône se situe donc dans la partie sud de la Région Rhône-Alpes, à cheval sur les départements de la Drôme, de l’Ardèche et sur quelques communes du sud-ouest de l’Isère. Il concerne principalement quatre territoires de projet, structurés en Pays (Loi Voynet) ou en Syndicats Mixtes porteurs de Contrats de Développement Rhône-Alpes (CDRA)90 (Carte 8). Ces quatre territoires de projets qui rassemblent 23 communautés de communes se calquent sur la partition nord-sud et départementale de l’espace. En revanche, chacun d’eux recouvre à la fois l’espace de la vallée du Rhône et celui de l’arrière-pays, ce qui montre que les acteurs locaux envisagent l’interdépendance fonctionnelle de ces deux types d’espace.

Carte 8: Les quatre territoires de projet couvrant la Moyenne Vallée du Rhône
Notes
90.

Dans le cas des Pays, ces contrats sont appelés Contrats de Développement de Pays Rhône-Alpes (CDPRA). Les CDRA et CDPRA ont été créés en 2000, ils font suite aux Contrats Globaux de Développement. Ce sont des outils de contractualisation entre la région et un territoire intercommunal (Pays ou Syndicat Mixte). Les territoires élaborent un projet de développement, décliné en axes et actions, pour lesquels la région octroie un financement.