6. 2. 4. Conclusions

Nous concluons que les effets de l’agencement temporel des répétitions que nous avons observés dans les Expériences 1 à 3 sont plus facilement explicables par la théorie de la récupération en phase d’étude que par la théorie de la variabilité de l’encodage, bien que la théorie de la récupération en phase d’étude nécessite alors d’être affinée pour rendre exactement compte des observations. Cependant, une explication mixte combinant ces deux phénomènes pourraient également être adoptée, mais plus d’éléments expérimentaux sont nécessaires. Nous allons maintenant discuter de la notion de taux d’oubli.